Questions Fréquentes sur la fabrication et l’achat du tambour chamanique

Quelles sont les différences entre vos tambours et les autres tambours que l’on trouve ailleurs ?

Il y a de nombreuses différences, en réalité ce qui est proposé sur ce site ne peut être trouvé ailleurs, à ma connaissance. Mon épouse et moi-même avons tenu beaucoup de tambours entre nos mains, du fait des stages de chamanisme qu’elle propose.  D’une façon générale, la différence, c’est la qualité du tambour, liée au soin mis à sa fabrication , et aux matériaux. Voici une liste de différences :

  • Le son avant tout ! Je suis musicien et je ne fais pas des tambours qui sonnent comme des boîtes de conserve. J’ai pu souvent voir et entendre des tambours, qui certes faisaient du bruit à en faire vibrer les fenêtres mais me cassaient les oreilles, et avaient un son horrible.
  • La légèreté
  • La beauté du tambour, la qualité de la finition et l’attention aux détails (peau découpée en vagues, ponçage, poignée,  mailloche etc.)
  • Le confort d’utilisation
  • Le choix
  • Je fabrique les tambours de A à Z. Beaucoup de gens vendent des tambours dont ils n’ont fait que monter la peau. En général, sans le dire , ils vendent des cadres industriels achetés à bas prix.
  • Je prépare les peaux moi-même, ce qui est difficile et prend du temps.
  • Je travaille la peau de bison ce qui n’est pas simple. Cela demande beaucoup de maîtrise à tous les niveaux du processus, et prend beaucoup plus de temps que les peaux fines et sans élasticité qu’on trouve sur la plupart des tambours.  Je ne donnerai pas plus de détails car je suis régulièrement copié. Si on veut un son riche, il faut une peau de qualité. Les peaux de vache ou de chèvre sont à exclure, mais également des peaux trop fines préparées de façon industrielle. La peau de bison a des caractéristiques exceptionnelles, mais est très difficile à maîtriser.
  • Le processus général est artisanal et long, ce  qui fait que vous ne trouverez pas de tels tambours en vente partout. Si une personne peut fabriquer de nombreux tambours, et les vendre à plusieurs endroits, c’est forcément qu’elle ne fait pas tout elle-même, et qu’elle utilise des machines sophistiquées, que c’est du « vite fait ». On ne peut pas faire bien en quantité ou alors il faut énormément de moyens et des employés. A la maison il n’y a jamais plus de deux tambours en cours de fabrication.
  • Je ne raconte aucun baratin sur mes tambours : pour moi cette honnêteté est importante, surtout dans un travail chamanique. Je suis souvent médusé de voir les bêtises que certains n’hésitent pas à dire et écrire sur les tambours qu’ils vendent, dans le but d’attirer le client. Je trouve que ça craint. Il est indécent de parler alors de l’esprit des tambours et de spiritualité.
  • Je ne dispose pas de machine sophistiquée pour fabriquer les tambours. Je dispose d’outils de base et j’ai inventé moi-même tous les outils qui m’étaient nécessaires pour faire évoluer mes tambours, par exemple pour créer les tambours réglables. Cela m’a pris beaucoup de temps et une bonne dose d’ingéniosité et d’inspiration.
  • Les tambours réglables que je fabrique marchent vraiment. Il nous a fallu 10 ans pour créer ce modèle et réaliser notre rêve d’avoir des tambours chamaniques qu’on peut utiliser par tous temps (ce qui ne peut pas être le cas sans système de réglage ou un bon feu à portée de main, quoi que racontent certains vendeurs). Il existe plusieurs façons de régler un tambour, mais nous avons du éliminer toutes les méthodes qui rendent les tambours fragiles, qui ne sont pas solides (comme les méthodes gonflables), ou qui ne sont pas efficaces (lanières réglables, par exemple). Concevoir un tambour de A à Z, prend du temps. Il était également difficile de trouver ou fabriquer toutes les pièces.
  • Je propose plusieurs types de cadres qui peuvent répondre aux différents besoins et demandes. Des tailles différentes (et il est très dur de cintrer des cadres en 35 cm, c’est pourquoi vous n’en trouverez pas ailleurs, ou alors ce sont des cadres faits de morceaux de bois épais  collés ensemble qui  donnent un très mauvais son et sont très lourds), des sons différents (un son puissant  pour le tambour réglable, et les cadres plus épais, un son très harmonieux pour le cadre classique).
  • Je propose une grande diversité de peaux.
  • Je fabrique des mailloches même si les autres ne le font pas car cela prend du temps et ne rapporte pas d’argent. Mes mailloches sont de qualité, cousues main, et non de simples bouts de bois avec un bout de cuir enroulé au bout.
  • Le travail est minutieux et mes choix sont réalisés pour favoriser la qualité du son (je suis musicien percussionniste à la base), et pour faciliter l’usage du tambour (confort de la poignée, poids léger, etc).
  • Je fais évoluer continuellement les tambours et la gamme de tambours car j’aime progresser. Bientôt vous trouverez ici des cadres encore différents, dans des bois différents, et des tailles différentes,  par exemple. Chaque changement me demande de réinventer les outils de fabrication des tambours, de les concevoir et de les fabriquer moi-même.
  • Je propose des peintures chamaniques, ce qui demande aussi du temps, mais surtout d’être capable d’avoir une vision.
  • Je pratique le chamanisme et ma femme, elle, est une vraie chamane, qui a reçu une initiation complète et a connu une expérience d’éveil. Je me suis lancé dans cette activité sous son impulsion, et parce que j’étais malade et n’avais plus rien. Les tambours sont fabriqués dans la maison d’une chamane et d’une personne éveillée, et je pense que cela fait une différence, même si je ne la mets pas souvent en avant.

Comment choisir son tambour ?

Je vous conseille de lire les pages du site, qui vous expliquent les différences entre les peaux et cadres proposés. De nombreuses informations se trouvent dans ces pages. De plus, chaque tambour en stock a été enregistré.  Vous trouverez donc sur sa page de présentation, des photos du tambour, et un enregistrement sonore, à écouter avec un casque de qualité.  Au-delà de cela, comme pour tout achat important, il est recommandé de suivre son intuition. En général, la première impression est celle qu’il faut suivre. Lorsque  vous commencez à douter, votre mental prend le dessus et vous éloigne de l’information que vous cherchez. Je peux vous donner mon avis par email. Mais si vous êtes dans le mental et le doute, vous douterez sûrement de  ce conseil aussi, malheureusement. J’ai réalisé un tableau comparatif de mes tambours. Sachez cependant que tout cela est très subjectif, et je sais que tout le monde n’a pas les mêmes goûts ou avis en matière de tambour. Pour la thérapie par exemple, certains veulent surtout que ça vibre, que ce soit fort, d’autres préfèrent un son moins fort mais plus riche. Utilisez la barre de défilement pour voir la totalité du tableau.

Caractéristiques
Poids (léger)Volume sonore (fort)Son riche Longueur du son (sustain)Tous tempsTransportableVoyage chamaniqueThérapie sonoreJeu en groupeUsage individuel
classique 35 cm*******************************
classique 40 cm********************************
réglable 40 cm******************************
double peau 40 cm****************************
sweat lodge 40 cm*****************************

Dans quelles conditions les tambours sont-ils fabriqués ?

  • Les tambours sont réalisés entièrement par moi-même de A à Z
  • Les tambours sont fabriqués de façon artisanale,  en prenant le temps nécessaire, c’est-à-dire, beaucoup de temps.
  • Ils sont réalisés dans une maison  en haut d’une colline, au cœur d’une campagne très calme, sans autre bruit que celui du vent et les chants des oiseaux, avec une vue sur des collines, des arbres, le ciel.
  • Toutes les étapes de la fabrication d’un tambour sont réalisées dans le plus grand calme, dans une atmosphère méditative, en silence, ou parfois en écoutant de la musique classique, avec beaucoup d’attention.
  • Lors du montage du tambour, j’allume une bougie et je travaille dans un esprit de quasi-recueillement.

Comment sont tués les animaux ?

Ce n’est pas moi qui tue les animaux, évidemment. La législation est très stricte en la matière et je serais bien incapable de le faire. Il est clair que personne ne tue encore un bison avec une lance ou des flèches. Les animaux sont donc tués selon la législation en vigueur. Bien entendu, ils ne sont pas tués pour leur peau ! Comme cela a toujours été le cas, ils sont tués pour leur viande et consommés entièrement. Le fait d’utiliser la peau pour fabriquer des tambours permet donc de ne rien gâcher. Les peaux ensuite ne subissent aucune forme de tannage, elles sont brutes et je retire la graisse et les poils moi-même.

Quel aspect spirituel donnez-vous aux tambours ?

Je pense que pour qu’un tambour ait une bonne énergie il faut d’abord soi-même travailler dans une bonne énergie, et être bien quand on le fabrique. Je ne travaille donc jamais si je ne me sens pas bien. Le soin qu’on porte à chaque étape est primordial. Il me semble essentiel de réaliser moi-même toutes les étapes, de préparer la peau, fabriquer le cadre, sans quoi comment pourrais-je dire que ce sont des tambours que j’ai fabriqués et comment savoir quelle énergie ils portent ?

D’une façon générale je ne pense pas à l’argent en premier et je tiens à inventer continuellement de nouvelles choses, que je mets en place moi-même, pour améliorer les tambours et ce que je propose. Mon activité est réalisée  en suivant mon intuition, des visions que j’ai. Mon travail est généralement « inspiré ». En cas de problème, je pratique souvent des voyages chamaniques pour voir comment je vais pouvoir les régler.

Lorsque je réalise un tambour pour une personne qui a passé une commande, alors je suis souvent connecté à cette personne pendant sa fabrication, et cela influe sur le choix de la peau, du cadre, et sur la réalisation du tambour en général, car l’esprit de la personne participe à celle-ci indirectement.

Au niveau des peintures, toutes sont le fruit de visions chamaniques. Ma femme qui est une  chamane  accomplie  (Valérie Tardy) participe parfois à leur création. La fabrication des tambours a toujours été une collaboration entre nous, puisque c’est elle qui m’a appris à le faire au départ.  Elle suit la fabrication de tous les tambours, car c’est un domaine qu’elle affectionne particulièrement, et car les tambours sont fabriqués un à un. Toute notre maison est emplie du travail chamanique  et cela bien entendu influe sur les tambours. On dit qu’on peut sentir l’énergie de ma femme à des kilomètres. Vous devez sûrement pouvoir sentir nos énergies au travers de ce site.

Au-delà de tout cela, je pense que je livre un tambour réalisé dans une atmosphère spirituelle, avec une bonne énergie, et bien sûr, avec un bon son, et une qualité générale au top. Je me retire alors et c’est la personne qui achète le tambour qui doit y mettre son énergie et qui le fera vivre.

 

Pouvez-vous réaliser une peinture personnalisée sur mon tambour ?

Cette question regroupe plusieurs demandes.

  1. Réaliser une peinture sur un tambour que je n’ai pas fabriqué et que vous avez acheté ailleurs ou monté vous-même : après réflexion, je ne le ferai pas. Le tambour est peut-être ancien, la peau grasse ou mal tendue, je n’en connais pas la texture et je préfère éviter les complications. Il faut s’adapter à la peau pour peindre, ce n’est pas comme peindre sur une toile, chaque peau est différente.  De plus, lorsque je peins un tambour que j’ai fabriqué, c’est un moment spirituel, qui vient clore sa fabrication.
  2. Modifier l’un des modèles de peinture que je propose : Les modèles de peinture qui peuvent être modifiés légèrement, par exemple au niveau de la couleur, ou du totem central, sont indiqués sur la page « peinture ». Je ne ferai pas d’autres modifications à ces peintures, qui ont toutes été le fruit de visions chamaniques.
  3. Réaliser une pièce unique pour vous : Cela demande un triple travail, c’est-à-dire un travail d’artisan, un travail de chamane pour avoir une vision et donc une peinture vraiment adaptée à vous, et un travail d’artiste.  Ce travail ne sera utilisé qu’une fois, comme une œuvre d’art. Je n’ai  pas le statut d’artiste et je paie beaucoup plus de charges sociales qu’un artiste. Le statut d’artiste est très favorable car justement ces personnes réalisent des pièces uniques. Cela prend énormément de temps, et d’énergie. Vous ne pourriez pas en payer le prix. Les personnes dans le monde qui font cela demandent des sommes très importantes, de l’ordre de 2000 Euros. Êtes-vous prêt à mettre ce prix ? Même si la réponse est oui, je ne suis pas sûr de vouloir me lancer dans un travail aussi énergivore et difficile. Il n’est pas toujours agréable de devoir se connecter à une personne pendant de longues semaines. Toutes les peintures personnalisées que vous voyez dans ma galerie ont été faites pour des amis et à une période où j’étais un débutant. Je travaillais pour presque rien à l’époque, mais je dois nourrir ma famille.

Comment calculez-vous le prix des tambours chamaniques ?

Le prix est calculé en fonction du nombre d’heures réelles que représentent la réalisation d’un tambour de ce type (préparation de la peau, trempage, découpe, affinage, fabrication du cadre en plusieurs étapes, montage, etc) et du prix des matériaux (peau, bois, cire, corde, etc). Bien que la fabrication des tambours demande un peu de matériel, je n’ai même pas compté cet argent dans le prix.

Pouvez-vous m’aider à fabriquer mon tambour ?

Cela n’est pas possible. Tout d’abord parce que je n’en ai pas envie, car je trouve que j’ai assez de travail comme ça, que fabriquer des tambours est assez compliqué ainsi. Je ne peux pas consacrer des jours voire des semaines à fabriquer un tambour avec quelqu’un.  Les personnes qui font des tambours en un jour ou un week end, les fabriquent à partir de cadres déjà faits et de peaux industrielles. Ce n’est pas ce que je fais. De plus au bout de 2 jours aucun tambour n’est vraiment sec et prêt à partir avec vous. Je suis un artisan, et j’attire aussi votre attention sur le fait que vous devez payer mon temps de travail. Il est évident que votre présence m’empêcherait de travailler normalement et que vous facturer ce temps rendrait le tambour bien trop cher.

Puis-je assister à la fabrication de mon tambour ?

Non, pour les mêmes raisons. De plus, j’ai besoin du plus grand calme pour fabriquer un tambour dans de bonnes conditions. C’est aussi cela qui fait qu’il a une bonne énergie.

Proposez-vous  des stages de fabrication de tambour ?

Je n’ai pas l’âme d’un pédagogue. De plus, comme expliqué plus haut, il n’est pas de mon point de vue possible de fabriquer un vrai tambour en un week end, et en aucun cas un tambour tel que ceux que je fabrique.  Je préfère consacrer mon temps à améliorer continuellement la qualité des tambours que je propose, à créer mes  propres outils pour le faire,  et à élargir la gamme de mes tambours, qu’à gagner de l’argent à faire des stages dans lesquels les gens vont monter une peau sur un cadre tout fait et repartir avec un tambour non terminé.  Je ne propose ni n’aide à fabriquer des tambours ikéa en « kit ». En résumé, ce n’est pas mon truc. C’est trop éloigné  de la réalité de mon activité et de ce que je suis.

Pouvez-vous m’apprendre à faire des tambours (gratuitement ou de façon payante) ?

Non.   Ce n’est pas mon travail. Je fabrique des tambours, je n’enseigne pas.

Pouvez vous me vendre une peau pour faire un tambour ?

Non : les peaux pour mes tambours sont difficiles à trouver et à préparer, je ne les vends pas, elles sont toutes utilisées pour  la fabrication des tambours que je propose.

Pouvez-vous me vendre un ou plusieurs cadres  pour tambours ?

Non : je fabrique les cadres pour la réalisation des tambours que je propose à la vente.

Puis-je venir chercher le tambour ?

Je ne dispose pas d’une boutique où j’exposerais des tambours à vendre ou d’un endroit adapté pour recevoir des acheteurs. La maison où nous vivons est une sorte de refuge pour notre famille et surtout pour ma femme que l’on a tendance à beaucoup trop solliciter. Beaucoup de gens seraient capables de passer juste pour la voir, à n’importe quel moment. Je désire préserver la tranquillité de ce lieu, et ainsi équilibrer les aspects public et privé de nos vies. Votre tambour vous sera envoyé par la Poste en colissimo recommandé avec assurance et accusé de réception.

Pouvez-vous m’appeler au téléphone ?

Non, je ne le fais plus.  L’expérience m’a montré que c’était inutile, une perte d’énergie et de temps. Si je pratique le chamanisme, ce n’est pas pour perdre mon énergie et mon temps. J’ai besoin de mon temps pour mon travail. Je  suis un artisan et pas un vendeur. Je suis naturellement réservé et peu bavard. Je n’aime pas devoir justifier mon travail ou faire le boniment. Je ne suis pas doué pour ça. Je ne vais pas chercher à vous convaincre d’acheter un de mes tambours, ou vous raconter des histoires mirobolantes  sur ceux-ci comme n’hésitent pas à le faire certains fabricants de tambours en grande quantité. Je réponds honnêtement.

En général, les personnes qui veulent me parler veulent soit me tester, soit  sortir du doute.  Or, elles continueront à douter, car personne ne peut convaincre vraiment une autre personne à moins d’utiliser la manipulation. Le doute est en vous, et pour l’effacer il faut faire taire le mental. Ce n’est pas en discutant que vous obtiendrez ce résultat.

L’écrit est un excellent moyen de contact,  qui permet de prendre du recul et de sentir.Il oblige l’acheteur à mettre ses idées au clair pour faire sa demande de tambour. Les gens qui achètent directement sur la boutique étant ceux qui savent vraiment ce qu’ils veulent.   Ce n’est pas en me téléphonant que vous y verrez plus clair sur le tambour que vous désirez.  Je peux vous donner mon avis par email, mais là encore, je n’entrerai pas dans des discussions interminables. Je donne un avis, vous le suivez ou non. De plus, l’écrit reste, ce qui est très utile pour moi.

Dans d’autres cas, les gens sont également fâchés parce que je ne veux pas faire ce qu’ils demandent (leur faire une peinture personnalisée gratuitement, ou leur apprendre à faire des tambours,  le plus souvent). Le site est clair sur ce que je propose et je ne vois pas l’intérêt de me jeter en pâture à des personnes qui  sont dans le jugement et l’agressivité parce que je ne propose pas ce qu’elles souhaitent. Au moins, un mail peut être mis à la poubelle en quelques clics. Pour plus de précisions, je vous incite à  lire la réponse suivante.

Comment pouvez-vous faire un tambour pour quelqu’un sans le rencontrer ou lui parler ?

Toute personne qui a une expérience du chamanisme sait qu’il n’est pas nécessaire de rencontrer quelqu’un ou de lui parler au téléphone pour Sentir.  Je fonctionne sur  le ressenti et l’intuition, comme dans toute pratique chamanique.  Si je n’étais pas capable de cela, ce serait inquiétant et il ne serait pas question de chamanisme ou de tambours chamaniques.

De plus,  les gens qui souhaitent me parler à tout prix cherchent généralement à maîtriser la fabrication de leur tambour et ne sont pas dans un état d’esprit qui convient à ce travail. Pour fabriquer le tambour de quelqu’un il faut se connecter à son être véritable et non discuter avec son mental.

 D’autre part, il est inutile de chercher à me persuader de faire quelque chose que je ne propose pas (une personnalisation gratuite par exemple). En conclusion, si vous souhaitez que je fabrique votre tambour, cela doit se faire dans de bonnes conditions et dans la confiance. Il vous faut donc respecter le cadre proposé, les méthodes employées, mon travail, mon temps et ma personne. Si vous pensez que ce que je fais n’est pas bien, pourquoi vouloir un de mes tambours ? Sachez que de toute façon je fais toujours de mon mieux pour chaque tambour, et il est inutile de me mettre la pression ou de me donner de multiples indications pour cela. Cela ne pourra en aucun cas augmenter sa qualité.

Dans quel délai vais-je recevoir mon tambour ?

Les délais sont précisés sur la boutique,  et varient en fonction du type de paiement. Si vous commandez uniquement des articles en stock, j’enverrai la commande dès la réception de votre règlement, le colis partira le lendemain ou le premier jour ouvré suivant la commande. Si le tambour doit être fabriqué, comptez 4 semaines (sans peinture).

Pouvez-vous me fournir une facture ?

Bien sûr. Je déclare les revenus de mon activité.  Je vous enverrai la facture si vous le demandez. Je ne  gagne pas assez pour être  assujetti à la TVA .

Quelle garantie fournissez vous sur vos tambours ?

Il est difficile de fournir une garantie sur un tambour. On peut difficilement savoir si la  ou les personnes qui utilisent le tambour en font un usage normal, et respectent vraiment les consignes que je donne (mode d’emploi fourni). Dans l’absolu, aucun objet sur cette terre n’est indestructible et pourra résister à tout.

Cela fait longtemps que je fais des tambours et j’ai eu très peu de problèmes. A chaque fois que c’est arrivé il s’agissait d’un mauvais usage du tambour. Par exemple, une personne a chauffé son tambour sur une gazinière et a brûlé la peau. Une autre fois  il s’agissait d’une personne qui avait trop tendu son tambour, et contre cela j’avertis. C’est le principal problème possible.

Si on tend trop un tambour il peut subir des dommages. Dans le cas d’un tambour classique, on peut endommager le tambour soit en le laissant trop longtemps devant une source de chaleur, par exemple au soleil, ou en le laissant devant un feu ou un radiateur sans surveillance. Une fois que la peau a été surtendue, le tambour sera plus difficile à tendre. En ce qui concerne les tambours réglables, il est bien indiqué qu’il ne faut pas forcer et dépasser la limite de la vis. Si la personne dépasse cette limite, on peut imaginer qu’elle parvienne  à casser les vis de serrage, ou à user le pas de vis. Même si le tambour est réglable, sa marge de réglage n’est forcément pas infinie. Si vous mettez le tambour sous la pluie, il est peu probable que vous arriviez à le tendre correctement, ou , si vous  le faites, vous risquez d’abimer le tambour. Les tambours sont conçus pour un usage normal et sont des objets dont il faut prendre soin,  même si je ne les considère pas comme fragiles. Ma femme les utilise sans ménagement, mais bien évidemment cela ne veut pas dire qu’on peut faire n’importe quoi avec. Nous n’avons jamais eu de problèmes avec nos tambours mais peut-être que nous  les respectons trop pour les abîmer ? Nous ne sommes pas du genre à nous asseoir dessus, les abandonner au soleil dans une voiture, les faire tomber à l’eau ou les  mettre sous la pluie sans protection.

Il est évident qu’un certain nombre de comportements pourraient causer des dégâts au tambour. Je ne peux pas en faire la liste exhaustive et il est probable que nombre d’idées de ne me viendraient pas. Contre un mauvais usage et contre la bêtise humaine, il ne peut y avoir de garantie.

Une fois seulement il est arrivé un problème qui n’était peut-être pas du à un mauvais usage à savoir un trou qui a cassé car la peau était fine. Le tambour a été réparé.

Dans tous les cas j’essaie de réparer le tambour quand cela est faisable, mais Cela demande presque toujours de le démonter et remonter entièrement, de plus il y a des limites, et si une personne fait un mauvais usage du tambour, elle est responsable de son problème.

Concernant les mailloches, il faut considérer aussi que ce sont des consommables. Une mailloche de tambour, comme une baguette de batterie, s’use.

 Aller à la boutique chamanique

 

Les commentaires sont fermés

  • Abonnez-vous à notre newsletter